À propos de moi / About me

dsc010991.jpg

J’ai étudié en navigation, eu une brève carrière maritime et obtenu un baccalauréat en études internationales et langues modernes avant de devenir maman.

J’étais en congé de maternité et poursuivais des études de deuxième cycle en relations publiques lorsque le cancer a interrompu mon parcours.

Avril 2011 :

35 ans, mère de 2 enfants (11 mois et 2 ½ ans), retour aux études de deuxième cycle, une petite maison à rénover, 1 vieux chien, de l’entraînement, un chum vaillant qui travaille et rénove, bref ça roule…

Nous revenons d’un voyage en famille, entraînements de cardio-poussette au retour, j’ai de la douleur au ventre lorsque je joggue et malgré un retour de voyage, je suis fatiguée, fatiguée… Mon ventre gonfle et des symptômes gastro-intestinaux me poussent à consulter.

Je passe par le sans rendez-vous, l’urgence et j’atterris en gynéco-oncologie…

 

– ONCOLOGIE !!! Ben voyons donc! C’est quoi le rapport?

– Cancer de l’ovaire avancé, métastatique, stade 3 ou 4.

– …

– Ok. Oui je vais me faire opérer. Oui je vais faire de la chimiothérapie. Je vais faire tout ce qu’il faut faire, mais je veux plus entendre parler de cancer dans ma vie.

– Le cancer de l’ovaire à un stade avancé est incurable.

– Seule l’opération nous dira exactement à quoi on a affaire.

– Heu. L’opération n’est pas garantie?!

 – Il n’y a pas de garantie.

– Ok. Mais si ça fonctionne l’opération, c’est terminé le cancer?

– Non.

– L’intérieur de la bedaine est devenu un champ de bataille.

– Même si on enlève tout, les cellules ennemies ont contaminé beaucoup de terrain.

 – Le cancer de l’ovaire ne se guérit pas.

 – On va tout faire pour te garder en forme longtemps.

– ???!!!

– Ça se peut pas!

– J’ai deux bébés à élever.

– Je comprends pas.

– J’ai peur. Très très peur.

Donc, j’ai 35 ans, deux jeunes bébés à aider à grandir, un retour aux études de deuxième cycle en suspens, une petite maison à rénover en suspens, 1 vieux chien, un chum qui devra en porter lourd sur ses épaules et une maladie agressive, invasive et incurable, bref ça roule plutôt carré…

 

Face aux choix

1) Je m’écrase, je me cache et j’attends la suite;

2) Je vis, je survis, je trompe les statistiques, je donne le plus de temps possible à mes deux filles et oui j’espère guérir.

Le Temps

Du temps c’est de l’amour, de la force et la possibilité pour mes filles d’être heureuses, de construire des ressources qui les aideront à avoir une belle vie.

Un équilibre.

Du temps, c’est aussi l’ingrédient pour faire avancer la science.

Chaque mois de gagné, je reste en piste pour l’arrivée d’une solution.

Le choix est simple : Je fonce pour mes filles!

Je vais déjouer la maladie.

Mais comment?

Mon pari

J’ai choisi d’investir de mon précieux temps.

C’est mon pari.

Les découvertes en science déboulent et je suis déterminée à attraper toutes les opportunités.

Pour cela, je m’investis en recherche : en cherchant et lisant beaucoup et en participant à des protocoles de recherche qui me permettront d’allonger ma survie.

 

8 réponses à À propos de moi / About me

  1. Patricia dit :

    Je n’aurai pas eu la chance de te connaître et en lisant le témoignage de ton combat sur journal de quebec m’a touché ,je suis une survivante cancer des ovaires avec métastase et j’aurai toujours une pensée pour toi et continuerai cette bataille

  2. Julie Lemieux dit :

    Ingrid,

    La première fois que j’ai entendu parler de vous c’est à la randonnée de l’espoir à Québec en 2013. Grâce à vous, on a entendu parler de cette randonnée et de ce cancer qui étaient plutôt inconnu de la plupart des gens.

    Dès ce moment, je vous ai trouvé très inspirante. Étant une survivante depuis 14 ans, votre histoire me touche particulièrement. En visitant votre site, j’ai pu constater votre courage, votre détermination et ta soif de vivre. Ce que tu fais et tes recherches sur cette maladie sont impressionnantes.

    Bon courage et beaucoup de bonheur avec ta magnifique famille

    Julie Lemieux

  3. Marion Claren dit :

    Bonjour Ingrid!

    J’ai découvert cette page en passant à la boulangerie Oli, et je découvre en même temps la force et l’énergie de ton combat! Ta chanson est très belle, ta motivation et ta détermination admirables et émouvantes…

    Je te souhaite de longs mois, de nombreuses années, à passer auprès de tes filles.

    Si on peut t’aider d’une manière ou d’une autre, on est toujours dans le coin…

    Beaucoup de courage et de bonheur à vous 4!

    Marion (Jean-Alexandre, Oliana et Noam)

  4. Mireille dit :

    Chère Ingrid,
    Tu es une héroïne !
    Ce que tu fais demande un tel courage!
    Pas certaine que beaucoup de personnes auraient cette énergie malgré tes motivations.
    Cette énergie te vient du ciel…. afin que tu puisses nous démontrer une autre façon de voir les choses.
    Tu es Grande dans ton âme et dans ton cœur !
    Mireille

  5. Formidable cette belle énergie de vie. Go Go Go Ingrid. Et f* ck le cancer!

  6. Mireille dit :

    Belle Ingrid … Je ne te connais pas … Mais te voir et te lire me dit que tu es une femme hors de l’ordinaire. J’aurais envie de prendre un peu de ton désarroi devant cette maladie pour te soulager un peu. Tu me donnes une leçon de vie …toi si jeune… Moi j’ai perdu mon amoureux de 23 ans de vie commune… Mon fils a perdu son papa à 14 ans. J’ai passé au travers mais ce n’est pas ce que tu vis. En fait , j’ai aussi vécu une leçon de vie par la rage de vivre qu’avait mon mari. Il y a plus de 8 ans déjà …. Je l’aime encore tellement. Par mon discours, je ne veux pas te parler de ce qui peut advenir, tu le sais déjà. Mais plutôt que ton courage et ta soif de vivre peuvent déjouer la maladie. Tu as toutes mes pensées positives, chère petite.
    Mireille

  7. Kathleen Bérubé dit :

    Frédéric m’a transmis une vraie leçon de vie ce matin mais surtout de courage…Je ne connaissais pas votre histoire et votre parcours. On ne peut rester insensible à votre cheminement, surtout en temps que maman. Je vous souhaites sincèrement à toi et à ta famille de vaincre la maladie. Je pense à vous et vous transmets des ondes positives.

    Au plaisir de se rencontrer,
    Kathleen B. (Maman d’Élisabeth)

  8. Mélanie Tremblay dit :

    Sacrée Ingrid 🙂

    on se rend compte que nos petits problèmes ne méritent pas beaucoup d’attention quand on lis ton courage!
    Les difficultés au quotidien, l’adaptation- ne doivent pas être de tout repos…

    Je te souhaite, et je souhaite à ta famille, une longue, longue vie pour toi!

    Tu es un gros succès de Bonheur pour tes filles,
    Bravo et au Plaisir de jaser avec toi,

    Mel ( Maman de Shawn, Mahika et Lyzia….. )

Répondre à Mireille Annuler la réponse

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s